K web

Comment choisir les bons mots clés en référencement

C’est une question qu’on se demande souvent surtout quand on veut référencer son site, mais la réponse est souvent aléatoire du fait que le référencement lui-même évolue, et de leur côté les internautes aussi changent de comportement, il devient ainsi de plus en plus difficile. Quoi qu’il en soit, quand on démarre dans ce domaine, il faut le faire efficacement, avoir les bonnes bases. Pour vous guider dans vos choix des mots clés, suivez ces conseils qui sont en quelque sorte un principe de la gestion de trafic.

Répartir les mots selon leur popularité dans la longue traîne.

La longue traîne (longues expressions qui concerneront les pages de descriptions, comme les produits ou les services), elle démontre qu’un nombre important de mots clés cumulé rapporte 80% du trafic d’un site internet, et les 20% des mots clés plus communs (nom de marque, d’entreprise, d’activité, de toutes expressions comprenant de 1 à 3 mots clés).

Attention, il ne faut pas se confier aux premiers mots auxquels on pense, quand on choisit un mot clé, ils sont souvent moins pertinents. Visez plutôt des expressions de plusieurs mots clés (écrire « comment choisir ses mots clés pour le référencement » au lieu de « mots clés et référencement ») ;

Si vous utilisez des expressions communes, avec peu de mots, elles seront concurrentielles.
Les mots qui nous décrivent (aux quels on pense au premier), on va les utiliser dans les pages de présentations : page d’accueil, présentation de la société.

Ce qu’il faut faire lorsque vous communiquer

• Etre à l’écoute des personnes autour de vous (collègues de travail, clients, partenaires…)
C’est probablement de la vieille école, mais elle marche toujours. Les référenceurs les utilisent pour remplir la balise meta keyword. En plus, elle constitue un brainstroming intéressant et peut révéler la créativité des contacts !
• Choisir des mots simples sans jargon :
Les internautes ne les connaissent pas, donc votre choix doit s’orienter vers la simplicité plutôt que vers des mots techniques ou « métier ».
• Faire très attentions aux concurrents.

La balise meta keyword : elle est comprise au début de votre code informatique, dans la partie non visible des internautes, avec son aide, on peut obtenir une liste de mots clés lue par les moteurs. Elle a été introduite en 1995 par le moteur de recherche Altavista.
Cette méthode n’est plus lue par Google donc, évitez de le faire, c’est-à-dire, de remplir cet espace comme recommandé parfois. Lire les mots clés des concurrents dans le meta keyword, est très dangereux car elle pourrait contenir des mots non pertinents qui servent juste à tromper probablement la concurrence.

Pareil pour les mots clés des sites de concurrents, même si leur leurs mots clés des balises « title » ou des titres H1 à H6 fonctionnent toujours, surtout s’ils sont devant vous. Ils ont probablement un meilleur netlinking, ou une plus importante activité sur les réseaux sociaux.

Bref, passons maintenant aux étapes suivantes : déterminer les mots clés.

1° établissez une liste de mots clés selon des thèmes de votre site
Une dizaine de mots pour commencer pour chaque thème de votre site évidemment. Vous pourrez proposer du contenu thématique dans un espace d’informations, ou un blog par exemple, mais le référencement prendra plus de temps avant de se réaliser. On parle ici de trafic opportuniste.

2° Mesurez la pertinence de vos mots clés
A considérer :

- Le volume recherche : à l’aide de Google Adwords, plus utilisé par le référencement payant, on peut le mesurer. En plus, sur Google,, les informations sont très intéressantes
Comment faire : tapez le mot ou l’expression que vous souhaitez mesurer, le générateur va sortir un tableau avec les « recherches mensuelles dans le monde entier » et dans les « zone de votre cible ». La France sera notre zone par défaut, enfin classez vos mots clés en ordre décroissant de 1 à x nombre de mots.
- L’intensité concurrentielle : Google Adwords propose un indicateur permettant de qualifier les mots clés de concurrence : faible, moyen ou élevée.

Il est aussi possible de le faire en tapant un à un vos mots clés dans Google qui va noter le nombre de résultats en dessous de la barre de recherche. Puis vous pouvez classer de nouveaux les mots clés de façon croissante.
Ainsi vous saurez comment est la concurrence : plus le nombre de résultats est élevé, plus la concurrence est intense.

3° Sélection des bons mots clés
Maintenant pour connaitre les mots pertinents, prenez vos deux classements précédents (croissant et décroissant), et croisez-les. Bien sûr, vous la dessus, il faut trouver ces limites de pertinence. Par exemple, l’intérêt minimum se situe de façon générale à partir de 10 000 résultats de recherches locales (générateur de mots clés adwords). L’intensité concurrentielle est forte à partir de 10 millions de résultats (sites trouvés par Google).

Il faut tenir compte du domaine d’activité, si Google renvoie moins de 100 000 résultats sur tous vos mots clés, il suffit de baisser les limites.


Voilà, vous savez maintenant comment cibler vos mots clés utiles et performants. 

Débattez concernant ce texte !

Les publications similaires de "Référencement"

  1. 26 Sept. 2017Réflexion préalable avant d’externaliser son CM51 clics
  2. 11 Mai 2017Le non de domaine expiré pour le référencement202 clics
  3. 8 Déc. 2016Que dois-je regarder avant d’acheter un backlink ?342 clics
  4. 14 Nov. 2016Contactez notre agence spécialisé dans Google Analytics388 clics
  5. 20 Sept. 2015Les liens sont la bases du référencement866 clics
  6. 6 Août 2015Niveau référencement nous faisons appel aux meilleurs1323 clics